En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. J'accepte

Top

Qu’est-ce qu’un Bachelor (en trois ans) ?

BLOG

Qu’est-ce qu’un Bachelor (en trois ans) ?

Diplômé visé de niveau Bac+3 par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le Bachelor est proposé par les 9 Grandes Ecoles du Concours Atout+3. Découvrez la définition, le contenu et les avantages de ce cursus inspiré des Anglo-Saxons, qui a le vent en poupe  !

Le Bachelor, un cursus en trois ans formant des middle managers.

Le Bachelor connaît un succès croissant au sein des formations en commerce et management. Inspiré du modèle anglo-saxon, il sanctionne trois années d’études après le Bac et a vocation à former des managers intermédiaires (middle managers).

A noter : c’est le Visa (au niveau Bac+3) conféré par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, qui garantit la qualité de l’enseignement et de l’insertion. Un label détenu par chacune des 9 Grandes Ecoles du Concours Atout+3.

Les formations en Bachelor du Concours Atout+3 reposent sur trois piliers : professionnalisation, internationalisation et solidarité.

Un diplôme professionnalisant

Un haut niveau académique

Les 9 Bachelors des écoles du Concours Atout +3 ont tous un positionnement généraliste, afin de répondre au mieux aux demandes d’un marché du travail qui ne cesse d’évoluer. Marketing, communication, vente, comptabilité-gestion, finance, ressources humaines… Les étudiants sont initiés à toutes les disciplines qui permettent le bon fonctionnement d’une entreprise, par des intervenants de pointe. En parallèle, le curseur est mis sur le développement de leur curiosité et de leur culture générale, via des cours d’économie, de géopolitique ou de langues.

L’insertion en ligne de mire

Dès la première année, la professionnalisation est à l’ordre du jour : de nombreux cours sont assurés par des professionnels en exercice. Les programmes sont construits en étroite relation avec les entreprises, notamment celles du tissu local, avec lesquelles les écoles nouent des liens privilégiés. Tandis que les stages ponctuent la scolarité, avec une montée en puissance chaque année. En outre, l’alternance école-entreprise, sous statut salarié, est de plus en plus courante, en particulier en troisième année. En jeu, un triple avantage :

  • une plus grande professionnalisation
  • des frais de scolarité pris en charge par l’entreprise d’accueil
  • une embauche plus rapide

Une forte dimension internationale

L’immersion dans un environnement multiculturel est une autre promesse du Bachelor.

D’abord, via sa forte dimension internationale.

Certaines écoles proposent des cycles à 100 % en immersion en anglais, et/ou proposent à leurs étudiants de pratiquer une deuxième, voire une troisième langue vivante (espagnol, italien, allemand, voire chinois, japonais, russe…).

Les Bachelors préparent également aux examens linguistiques internationaux comme le TOEIC. Les enseignants sont souvent des natives, tandis qu’une bonne partie des effectifs des campus est constituée d’étudiants étrangers.

Des cours de culture générale, de civilisation et de management multiculturel donnent aux étudiants les outils linguistiques, culturels et professionnels nécessaires à une bonne intégration à l’étranger.

Ensuite, via les nombreuses opportunités d’expatriation.

Dès la deuxième année, les étudiants sont amenés à effectuer des séjours à l’étranger, un semestre ou l’année entière, au sein d’un établissement partenaire, sur les cinq continents. Il est même possible d’obtenir un double diplôme.

De nombreux étudiants sont également envoyés en immersion dans le cadre de stages.

La culture du développement personnel et de la solidarité

Troisième qualité cultivée dans les cursus Bachelor des écoles du Concours Atout+3 : le savoir être. Il s’agit de développer la capacité future des étudiants à encadrer des équipes et, de manière plus générale, à interagir avec autrui.

Pour ce faire, la pédagogie privilégie les enseignements collaboratifs en mode projet, les simulations, les études de cas et les challenges d’entreprises. Les étudiants apprennent ainsi à travailler en groupe, à se comporter en entreprise, et à développer des « softs skills » et des valeurs de solidarité, de partage et de respect mutuel.

Cette dimension humaine et éthique passe aussi par l’implication des étudiants dans des missions humanitaires et dans les nombreuses associations à but non lucratif présentes sur les campus. Tous les cursus des écoles du Concours Atout+3 intègrent, à plus ou moins grande échelle, un volet « humanitaire / responsabilité sociétale ».

Après le Bachelor, le choix est ouvert !

Cap sur la vie active

Si vous souhaitez privilégier des études courtes dans le secteur de la gestion et du commerce, le Bachelor est fait pour vous. Depuis l’instauration du système LMD, le Bac+3 est un niveau de référence de sortie de l’enseignement supérieur. Les entreprises sont en très forte demande de profils opérationnels à Bac+3.

Et les débouchés sont au rendez-vous ! La majorité des diplômés de Bachelor trouvent un poste peu après leur sortie de l’école, et certains sont même embauchés à l’issue de leur période de stage ou de leur alternance. Ils occupent des postes très divers, en fonction de la spécialisation choisie : assistant chef de produit, chargé d’études et de développement RH, responsable commercial, community manager, technicien export… Une insertion facilitée par les opportunités offertes aux diplômés par nos écoles en région, en synergie avec leur bassin d’emploi…

Deux ans d’études supplémentaires, pourquoi pas ?

Une fois leur Bachelor en poche, une majorité de diplômés choisit toutefois de poursuivre ses études en Master, et notamment en Programme Grande Ecole (par exemple en passant le Concours Passerelle). Un choix qui s’explique par le souhait d’occuper directement, après l’école, des fonctions managériales. Une option dans laquelle nos diplômés Bachelor font, là encore, des étincelles !

Le Bachelor, une alternative gagnante au niveau post-bac

Si le Bachelor est le diplôme qui monte, c’est parce notamment pour son ouverture face à d’autres formations de niveau Bac+2 ou 3.

Les BTS et DUT : ces diplômes de niveau Bac+2 manquent de reconnaissance à l’international et apparaissent souvent trop spécialisés (comptabilité, commerce, vente…) aux recruteurs. A l’inverse, le Bachelor a l’avantage de couvrir un spectre très large des fondamentaux de l’entreprise (management, marketing, action commerciale, gestion et culture d’entreprise, international, etc.) tout en ouvrant, en fin de cursus, sur une spécialisation « métier » (RH, e-business, banque, développement durable, entrepreneuriat…) ou sectorielle (logistique, tourisme…).

Les classes préparatoires : contrairement aux étudiants de ces dernières, les élèves de Bachelor, deux ans après leur Bac, ont déjà acquis une expérience professionnelle de plusieurs mois en entreprises. En même temps, la formation, généraliste les deux premières années, leur laisse le temps de réfléchir à leur orientation.

La licence : confrontant très tôt ses étudiants aux réalités de l’entreprise, via des stages, missions et projets, le Bachelor propose une professionnalisation sans commune mesure avec l’autre diplôme de niveau Bac+3, qu’il soit généraliste ou même professionnel (licence pro). Contrairement à la plupart des licences, le Bachelor met l’accent dès la première année sur l’internationale et permet aux étudiants de bénéficier d’un large réseau de diplômés.

A toi le Bachelor !