En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. J'accepte

Top

Comment financer son école de commerce ?

BLOG

finacer-ses-etudes

Comment financer son école de commerce ?

Actuellement en terminale ou bachelier en réorientation, vous souhaitez présenter le concours Atout+3, afin d’intégrer le Programme Bachelor d’une de nos 9 Grandes Écoles de commerce. Emprunts, bourses, alternance, jobs étudiants… De nombreuses pistes sont possibles pour alléger le financement de ces trois ans d’études.

finacer-ses-etudesLes frais de scolarité des écoles du concours Atout +3 vont en moyenne de 6 500 à plus de 10 000 euros par an. Pour trois années d’études, l’investissement est donc de 20 à 30 000 euros, plus dépenses de transport, nourriture et logement. Pas de panique ! Pouvoirs publics, écoles et banques se sont mis en quatre pour vous aider.

Des bourses pour tous les profils

Les bourses d’État / publiques : sur critères sociaux

Délivrées par le CROUS, elles sont délivrées sur critères sociaux. En 2016, leur montant varie entre 1211 et 6661 euros par an. Ces bourses peuvent en outre dispenser de la cotisation à la sécurité sociale étudiante et donner la priorité dans l’attribution d’un logement au CROUS. Demande à faire en ligne, du 15 janvier au 31 mai, sur www.etudiant.gouv.fr

Les étudiants en grandes difficultés peuvent s’adresser au Fonds national d’aide d’urgence.

Pensez aussi aux collectivités territoriales (Région ou Département) ou à l’Union européenne (bourses de mobilité).

Les bourses au mérite : pour les meilleurs étudiants

Une bourse de mérite de 900 euros par an peut être attribuée, sur demande et pour trois ans, aux étudiants boursiers ayant décroché une mention « Très bien » au bac.

Il existe aussi des bourses au mérite privées, via des fondations ou des associations (Rotary, Lions Club…). Par ailleurs, certaines écoles offrent des bourses d’études à leurs étudiants sur critères sociaux, ou des prêts à taux zéro.

L’emprunt bancaire : des conditions au beau fixe pour les étudiants d’ESC École de commerce

La plupart des banques proposent des offres intéressantes aux étudiants des écoles de commerce, considérés comme d’excellents profils en tant que clients. Leurs conditions sont encore améliorées par les accords préférentiels conclus avec leurs écoles partenaires. Cerise sur le gâteau : les fonds empruntés sont remboursables une fois seulement le premier emploi en poche !

Une expérience professionnelle plus un salaire, vous y avez droit !

L’apprentissage : le sésame pour une scolarité 100 % prise en charge

L’alternance école-entreprise est de plus en plus pratiquée dans l’enseignement supérieur, et notamment dans les écoles du concours Atout+3. Apprentissage ou contrat de professionnalisation cumulent deux avantages. D’abord, une scolarité entièrement financée par l’entreprise d’accueil, pendant les 6 à 24 mois (professionnalisation) ou les 12 à 36 mois (apprentissage) que dure le contrat. Qui plus est, l’alternant reçoit un pourcentage du SMIC, en fonction de son âge et de son niveau de qualification.

Les stages : une gratification bienvenue

Le cursus en Bachelor est ponctué de stages en entreprise. A partir de deux mois, ils sont légalement rémunérés (550 euros mensuels environ). Un minimum légal souvent dépassé dans les secteurs les plus rémunérateurs (conseil, finance, audit, entreprises du CAC 40…).

Les jobs étudiants : du beurre dans les épinards

Les junior-entreprises proposent des missions rémunérées aux étudiants. Ceux-ci peuvent aussi servir de petites mains pour différentes tâches en interne : aide à la bibliothèque, organisation d’évènements, tutorat… Les écoles sont aussi pourvoyeuses d’annonces pour des jobs à l’extérieur : équipier au fast-food, soutien scolaire, hôte de caisse…

Trois questions à…

Julien Soreau, Référent Diversité à l’EM Normandie.

« Nous proposons diverses facilités matérielles à nos étudiants. »

Quels sont les frais auxquels peut s’attendre un postulant à l’EM Normandie ?

Les frais de scolarité de notre Bachelor en management international s’élèvent, pour 2017-2018, à 6 400 euros par an. S’ajoute à ce montant une cotisation, unique et à vie, de 575 euros, pour adhérer à notre réseau d’alumni, ainsi qu’une cotisation pour la vie associative, optionnelle, de 62 euros.

Poursuivre ses études sans bourse délier, tout en étant rémunéré, c’est désormais possible chez vous…

En effet. Depuis cette année, nous avons ouvert aux étudiants du Bachelor la possibilité de réaliser leur dernière année en alternance. Une voie qui implique réelle maturité et forte implication, mais qui constitue une réelle solution de financement et un vrai tremplin pour l’emploi.

Vous offrez aussi diverses facilités matérielles à vos étudiants…

Une enveloppe annuelle (de 80 000 euros cette année) est dédiée au dégrèvement des frais de scolarité, à hauteur de 50 % au maximum, à destination des étudiants frappés par un aléa de la vie. Nous proposons aussi ce dégrèvement au mérite (à hauteur de 30%), à partir de la 2ème année, pour nos étudiants boursiers ayant une moyenne générale d’au moins 14/20. Par ailleurs, nous acceptons, sur demande et au cas par cas, des échéanciers de paiement. Enfin, nous avons mis en place, avec d’autres grandes écoles locales, une association d’aide au logement étudiant, Alhoet. Sans oublier les partenariats bancaires, qui permettent de bénéficier de prêts à des taux préférentiels.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire