En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. J'accepte

Top

Se préparer à l’épreuve d’anglais

BLOG

Se préparer à l’épreuve d’anglais

L’épreuve d’anglais au Concours Atout+3 comporte deux volets, l’un écrit, l’autre oral. Un test calé sur le niveau Terminale mais qui exige de se préparer sérieusement en amont du Concours. Nos conseils pour réussir haut-la-main, c’est maintenant !

Pour l’écrit : technique, rigueur et régularité

Déroulé de l’épreuve :

Le test se compose d’un QCM de 40 questions, avec, à chaque fois, 4 choix possibles de réponses. Il comporte deux parties :

  1. Des questions de grammaire et de vocabulaire ;
  2. La compréhensiond’un texte de 500 mots environ.

Durée totale : 45 minutes.

Pour la 1ère partie, voici nos conseils :

Conjugaison. Fichez les principales difficultés, en ajoutant des exemples de phrases pour illustrer. Fixez-vous un objectif tenable. Par exemple : réviser un temps tous les trois jours.
Grammaire. Apprenez deux à trois règles par semaine et faites les exercices qui s’y rapportent, en ciblant les corrections.

Vocabulaire/orthographe. Dictionnaire à proximité, plongez-vous dans la presse anglophone au moins une fois par semaine. Notez les mots clés et les expressions idiomatiques. Pointez aussi les « faux amis » et répertoriez le maximum de verbes à particule. Fixez-vous chaque jour 15 minutes d’apprentissage de vos notes. Pour rendre les révisions plus agréables, vous pouvez aussi regarder des séries en anglais, sous-titrée en anglais ou vous amusez à traduire des paroles de chansons que vous aimez ! Vous verrez, ces techniques vous permettent d’acquérir énormément de vocabulaire.

Du côté de la compréhension écrite

Lisez le plus régulièrement possible en anglais. Le texte proposé étant souvent un extrait d’article de presse, plongez-vous dans les journaux économiques et sociaux. Sur Twitter, vous pouvez suivre la presse britannique et américaine et aller lire un ou deux articles par jour pour vous imprégner des tournures de phrases et du vocabulaire technique.

Différents supports pour vous entraîner

Vous pouvez télécharger gratuitement les annales du Concours Atout+3 sur le site internet ou télécharger notre application de révision sur l’App Store. Ne faites pas non l’impasse sur la bonne vieille grammaire. Vous pouvez aussi vous appuyer sur nombreux sites gratuits, de type Cambridge English, avec cours et exercices en ligne, ou encore Anglais Facile.

Pour peaufiner votre préparation, inscrivez-vous à l’une de nos 11 Journées de Présentation et d’Entrainement, accessibles gratuitement partout en France.

Comment exploiter au mieux les annales du Concours Atout+3

Grammaire, conjugaison et vocabulaire. A chaque question, passez les quatre affirmations au crible pour repérer le point technique abordé. Traquez les phrases techniquement fausses en vérifiant la présence de tous les éléments dans la phrase (sujet, verbe, préposition…). Si vous ne connaissez pas la réponse, procédez par élimination !

Compréhension écrite. Commencez par lire attentivement les questions : cela vous aidera à mieux cibler votre première lecture. Lisez d’abord le texte en intégralité, afin d’en dégager le thème principal et le contexte, mais sans vous arrêter sur les mots que vous ne comprenez pas. Puis renouvelez votre lecture de manière plus « technique ». Mettez en évidence les termes qui structurent le texte, qui avancent points nouveaux ou contradictions. Une astuce : repérer les mots-clés des questions dans le texte permet de trouver plus facilement les informations recherchées.

Pour l’oral : pratique régulière et entraînement

Déroulé de l’épreuve : On vous remettra un dossier traitant d’un sujet d’actualité issu d’articles de la presse anglophone, que vous devrez exposer au jury, avant un échange avec ce dernier. Durée de l’épreuve : 30 minutes.

Sur la forme : pratiquez !

Si les séjours en immersion sont conseillés, rien de plus simple que de communiquer en anglais de chez vous, via Internet. Certains sites (comme www.conversationexchange.com) sont basés sur une idée astucieuse : l’échange (gratuit) d’heures d’apprentissage de l’anglais par le même temps d’enseignement du français. L’idéal pour booster son oral de manière conviviale ! Et pour travailler votre écoute, misez, encore une fois, sur les films en VO et sur les podcasts (BBC, chaînes de télé anglophones, conférences des universités américaines…).

Sur le fond : fichez l’actu !

Pour alimenter votre présentation, une lecture assidue de la presse anglo-saxonne s’impose. Etablissez des fiches sur les thématiques phares de l’année, ainsi que sur les grandes entreprises anglo-saxonnes et leurs dirigeants. Enregistrez-vous, afin de parfaire la fluidité de votre exposé et travailler votre accent. Privilégiez les phrases courtes et simples.

Le jour J : rédigez de simples notes. L’objectif est de communiquer avec le jury et non de lire un texte écrit au mot à mot.

Et surtout, n’oubliez pas : osez ! Le jury préférera quelqu’un qui ose et qui fait des fautes plutôt que quelqu’un qui ne parle pas.

 

 

 

Aucun commentaire

Laisser un commentaire